Brussels Days 2015, une rencontre fructueuse entre Bruxelles et Milan

0

Gastronomie, d’architecture, d’investissement, de tourisme et de culture

e8ae86e2-a181-11e4-80b7-49a3446c596b_original

Photo by: lavenir.net

A l’occasion des « Brussels Days » au pavillon belge de l’Exposition universelle de Milan, une délégation conduite par Rudi Vervoort, ministre-président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, Cécile Jodogne, secrétaire d’Etat chargée du Commerce extérieur et Rachid Madrane, ministre francophone chargé de la Promotion de Bruxelles, a dévoilé Bruxelles sous de multiples visages. Composée d’entreprises de tous secteurs et des représentants de Brussels International, Brussels Invest & Export et visit.brussels, la délégation s’est chargée de présenter ce que la capitale européenne offre de mieux en termes de gastronomie, d’architecture, d’investissement, de tourisme et de culture.

2086815 (1)

Photo by: brusselsdiplomatic.com

Les « Brussels Days » se sont clôturés hier soir par l’inauguration de l’exposition « Forme e Anti-forme ». Ce nouveau projet de diplomatie culturelle remet en question la notion de la beauté dans l’arten comparant deux villes phares dans le domaine : Bruxelles et Milan. L’exposition s’articule non seulement autour des ambassadeurs de cette pratique tels Duchamp, qui le premier a qualifié d’œuvre d’art n’importe quel objet en le signant de son nom (un des plus connus étant « Fontaine », l’urinoir en porcelaine renversé), mais s’intéresse aussi à la nouvelle génération qui perpétue cette tradition artistique. Parmi ceux-ci, tant les réalisations de grands noms actuels tels Thierry De Cordier, Michel François ou encore Angel Vergara, que celles de jeunes artistes aux origines diverses et travaillant à Bruxelles s’y trouvent rassemblés.

2086065

Photo by: www.levif.be

Les « Brussels Days » ont débuté ce samedi 19 septembre avec le défilé de l’Ommegang. L’évènement annuel qui plonge Bruxelles dans les décors et l’atmosphère de l’époque de Charles Quint, a amené une procession spéciale jusqu’à Milan. Elle y a rejoué des moments-clés de l’histoire de la capitale belge à travers les 200 000 visiteurs journaliers de l’Exposition universelle.

Le dimanche, des projets soutenus par la Région de Bruxelles-Capitale sur la thématique de l’Exposition universelle « Nourrir la Planète, Énergie pour la Vie » ont été présentés à un parterre de 250 invités.

Belgium-Pavilion-Expo-Milano-2015-by-Patrick-Genard-12

Photo by: aasarchitecture.com

Parmi les projets proposés, l’exposition « Una Grande Abbuffata » (Une grande bouffe), un projet artistique autour du chocolat. Il s’agitd’un plantureux festin mêlant artisanat traditionnel, arts visuels et technologies. Dans ce projet, Gluon explore comment l’artisanat traditionnel du chocolat, patrimoine bruxellois par excellence,peut se voircomplétementrenouvelé́ par la conjonction de disciplines et de développements technologiques. En collaboration avec Callebaut, Gluon a mis sur pied un laboratoire dans lequel des artistes et des maitres chocolatiers bruxellois renommésexpérimentent, échangent leur expertise et créent de nouvelles structures. L’expérimentation consistait à illustrer les différentesétapes de la fabrication du chocolat, c’est-à-dire de la fève au chocolat. Pour obtenir un bon résultat, chocolatiers et artistes n’ont reculé́ devant aucun défi, en utilisant par exemple les dernières innovations technologiques telles l’impression 3D. Ils ont ainsi donné vie àleurs idées en créant un grand nombre de sculpturesen chocolat. Exposées dans le Pavillon belge, elles ont été admirées par les 20 000 visiteurs quotidiens du pavillon belge.

architecture

Photo by: expo2015-milano.blogspot.com

Ensuite, « Brussels Urban Food 2015 » l’appel à projet sur le thème de l’alimentation durable à Bruxelles lancé en début d’année, présentait ses trois finalistes. Cette ultime étape a également été l’occasion de dévoiler le grand gagnant, élu « Brussels Urban Food 2025 ». Ainsi, « La Fourna », le projet gagnant, remet au goût du jour l’idée de la boulangerie comme endroit de rencontres et d’échanges, en permettant aux habitants non seulement d’y acheter leur pain, mais également de l’y préparer et d’y échanger des recettes.

La soirée du dimanche s’est poursuivie par un cocktail dinatoire réalisé par les deux grands chefs bruxellois Lionel Rigolet et Giovanni Bruno, avant de laisser la place à la soirée « folie bourgeoise » ouverte au grand public sur le pavillon belge.

photo4

Chef Lionel Rigolet/Photo by: www.bxlbondyblog.be

Le lundi et mardi ont été réservés aux rencontres professionnelles durant lesquelles 40 entreprises bruxelloises issues des secteurs alimentaires, des services, de l’architecture, du tourisme et de la culture ont rencontré plus de 120 entreprises italiennes lors d’ateliers, d’échanges et de séminaires. Les professionnels ont pu partager des moments qui ont permis à Milan et Bruxelles de renforcer leurs liens et leurs connaissances respectives.

AAA2669

Photo by: architectural.photographer.eu

De l’avis de tous, l’organisation des « Brussels Days »a permis d’atteindre un grand nombre de personnes grâce à la présence importante du public italien sur l’Exposition universelle,de même que sur le pavillon belge.Tout le monde s’est félicité de l’excellente collaboration entre les différentes institutions bruxelloises et le pavillon belge.

Rendez-vous donc en 2020 à Dubaï pour l’exposition universelle sur la thématique « Connecter les esprits, Construire le futur ».

brussels_floral_carpet_b

Photo by: dameai.wordpress.com

Share.

About Author

Comments are closed.